Adria

La ville qui a donné son nom à la mer Adriatique

Située dans la zone du delta du Pô, entre Rovigo et la mer, Adria fut la petite ville qui imposa son nom à la mer Adriatique. Déjà au VIe siècle av. J.-C., elle servait de port d'accès à la plaine padane aux Grecs et aux Étrusques, qui y entraient en contact avec la population locale celte vénitienne. Mais aujourd'hui, en arrivant à Adria, deux couleurs rehaussent la beauté du paysage : le bleu des canaux et des ruisseaux et le vert des champs fertiles. Au milieu, une gracieuse petite ville dont les très belles et pittoresques côtes, toile de fond idéale pour de tranquilles promenades accompagnées du lent écoulement des eaux, sont le symbole.

Le centre s'étend autour de Piazza Garibaldi, appelée aussi place « Château », sur laquelle donnent la vieille cathédrale (Cattedrale vecchia), le Palais de l'horloge, construit sur l'ancien siège communal, et d'autres édifices historiques. En revanche, la nouvelle cathédrale, dédiée aux Saints Pierre et Paul, contient une suggestive reproduction de la grotte de Lourdes.

On peut lire l'histoire d'Adria en visitant les locaux du Musée archéologique national où sont exposées des pièces historiques de l'âge du fer, notamment des instruments et des céramiques. En parcourant les canaux, le Théâtre communal, qui depuis presque un siècle offre un calendrier de rendez-vous de lyrique et de prose toujours intéressants, mérite une visite. L'antique basilique Sainte-Marie de l'Assomption de la Tombe (Santa Maria Assunta della Tomba), dont la construction remonte aux premiers siècles de l'ère chrétienne, semble en réalité érigée sur une plus ancienne basilique païenne.

Plus

Itinéraires recommandés

Information

a proximité



Photogallery